E.

Elie

Autres formes dérivées

Éliot ou Élias

Etymologie

Du latin Elias, issu du grec ancien Ηλίας (Ēlías) et, plus avant, de l'hébreu אליהו‎ (Eliyahu) qui signifie « mon Dieu est Yahweh ».

Résumé historique du personnage

L’un des plus grands prophètes en Israël. Il s’opposa radicalement au culte de Baal que pratiquait la plupart des israélites. Il fut enlevé au ciel sur un char de feu.

Références bibliques

- 1 Rois 17.1 ; 18.1-2
- Jacq 5.17

Le prénom donné en France (INSEE)

1 Rois 17.1-1 - NBS

1. Elie, le Tishbite, l'un des habitants de Galaad, dit à Achab : Par la vie du SEIGNEUR, le Dieu d'Israël, au service duquel je me tiens, il n'y aura ces années-ci ni rosée ni pluie, sinon à ma parole !

Notes : 1 Rois 17:1

Elie : hébreu ’Eliyahou, YHWH est mon Dieu ; LXX ajoute le prophète. – le Tishbite 21.17,28 ; 2R 1.3,8 ; 9.36 ; Elie était peut-être originaire de Tishbé, au nord du Galaad (à l’est du Jourdain) ; Tobit 1.2 mentionne une autre Tishbé dans la région de Nephtali, en Galilée. – l’un des habitants de Galaad : le terme traduit par habitants désigne habituellement des résidents temporaires étrangers (Gn 23.4 ; Ex 12.45 ; Lv 22.10+) ; certains le comprennent au sens de colons ; d’autres modifient le texte hébreu traditionnel, d’après LXX, pour lire de Tishbé, au Galaad. – Par la vie du SEIGNEUR 1.29n ; 1S 14.39n. – au service duquel je me tiens : litt. devant qui je me tiens ; cf. 10.8n. – ces années-ci : cf. 18.1. – ni rosée ni pluie : cf. 2S 1.21 ; Lc 4.25 ; Jc 5.17 ; voir aussi Dt 28.22 ; 1R 8.35 ; Jr 14.1-7 ; Am 4.7 ; Ag 1.11 ; Za 14.17 ; Daniel grec 3.64,68 : « Toute pluie et rosée, bénissez le Seigneur… Rosées et giboulées, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais ! »

Notes : 1 Rois 17:1

Elie : hébreu ’Eliyahou, YHWH est mon Dieu ; LXX ajoute le prophète. – le Tishbite 21.17,28 ; 2R 1.3,8 ; 9.36 ; Elie était peut-être originaire de Tishbé, au nord du Galaad (à l’est du Jourdain) ; Tobit 1.2 mentionne une autre Tishbé dans la région de Nephtali, en Galilée. – l’un des habitants de Galaad : le terme traduit par habitants désigne habituellement des résidents temporaires étrangers (Gn 23.4 ; Ex 12.45 ; Lv 22.10+) ; certains le comprennent au sens de colons ; d’autres modifient le texte hébreu traditionnel, d’après LXX, pour lire de Tishbé, au Galaad. – Par la vie du SEIGNEUR 1.29n ; 1S 14.39n. – au service duquel je me tiens : litt. devant qui je me tiens ; cf. 10.8n. – ces années-ci : cf. 18.1. – ni rosée ni pluie : cf. 2S 1.21 ; Lc 4.25 ; Jc 5.17 ; voir aussi Dt 28.22 ; 1R 8.35 ; Jr 14.1-7 ; Am 4.7 ; Ag 1.11 ; Za 14.17 ; Daniel grec 3.64,68 : « Toute pluie et rosée, bénissez le Seigneur… Rosées et giboulées, bénissez le Seigneur ; célébrez-le et exaltez-le à jamais ! »

Notes : 1 Rois 17:1

Par la vie… 1.29n ; voir aussi 10.9n. – je n’ai rien de cuit : traduction incertaine ; autre possibilité je n’ai pas de galette. – préparer : litt. faire, de même au v. 13.

Notes : 1 Rois 17:1

N’aie pas peur : cf. Gn 15.1 ; 26.24 ; 46.3 ; Jos 8.1 ; Jg 6.23 ; Es 7.4 ; Jr 1.8 ; Lc 1.30 ; 2.10 etc. – prépare-moi v. 12n.

Notes : 1 Rois 17:1

sur la terre : litt. sur la face du sol ; cf. Gn 2.5n.

Notes : 1 Rois 17:1

Cf. 2R 4.1-7. – pendant des jours : absent de LXX. – sa maison : LXX ses enfants.

Notes : 1 Rois 17:1

Le pot de farine… selon la parole… : cf. v. 14.

Notes : 1 Rois 17:1

le fils de la femme… tomba malade… : cf. 2R 4.18-37.

Notes : 1 Rois 17:1

Pourquoi te mêles-tu de mes affaires : litt. quoi à moi et à toi ; même expression hébraïque en Jg 11.12 ; 2R 3.13 ; 2Ch 35.21 ; voir aussi 2S 16.10 ; 19.23 (à moi et à vous) ; Jn 2.4. – homme de Dieu ou homme des dieux v. 24 ; cf. 12.22 ; 2R 1.9ss ; 4.7,9,16,21s,25,27 ; 6.9,15 ; 7.2 ; voir aussi Dt 33.1n ; Jos 14.6 ; Jg 13.6,8 ; 1S 9.7+s ; Jr 35.4 ; Ps 90.1 ; Esd 3.2 ; Né 12.24,36 etc. – faute : voir péché.

Notes : 1 Rois 17:1

de ses bras : litt. de son sein ; cf. 3.20 ; Gn 16.5n. – la chambre à l’étage : le même terme est simplement traduit par chambre au v. 23 ; voir Jg 3.20n.
1 Rois 18.1-2 - NBS

1. Bien des jours s'écoulèrent, et la parole du SEIGNEUR parvint à Elie, la troisième année : Va, parais devant Achab, et j'enverrai de la pluie sur la terre.

Notes : 1 Rois 18:1

Bien des jours s’écoulèrent : litt. après de nombreux jours. – la troisième année, après l’annonce de la sécheresse, 17.1 ; cf. Lc 4.25 ; Jc 5.17. – Achab 16.28n. – sur la terre : litt. sur la face du sol, cf. Gn 2.5n.

Notes : 1 Rois 18:1

Bien des jours s’écoulèrent : litt. après de nombreux jours. – la troisième année, après l’annonce de la sécheresse, 17.1 ; cf. Lc 4.25 ; Jc 5.17. – Achab 16.28n. – sur la terre : litt. sur la face du sol, cf. Gn 2.5n.

Notes : 1 Rois 18:1

Par la vie… 1.29n.

Notes : 1 Rois 18:1

le souffle (voir esprit) … t’emportera : cf. 2R 2.16 ; Ez 3.14 ; 8.3 ; 11.1 ; 43.5 ; Ac 8.39.

Notes : 1 Rois 18:1

mon seigneur désigne Elie. – J’ai caché… : cf. v. 4+. – nourris v. 4n.

Notes : 1 Rois 18:1

Par la vie 1.29n. – SEIGNEUR (YHWH) des Armées : cf. 1S 1.11n. – au service duquel je me tiens : cf. 10.8n ; 17.1. – devant Achab : litt. devant lui.

Notes : 1 Rois 18:1

toi qui attires le malheur : cf. Gn 34.30+ ; voir aussi Lc 23.2.

Notes : 1 Rois 18:1

les commandements (voir loi) : absent de LXX. – tu as suivi… : cf. 16.25s,30-33.

Notes : 1 Rois 18:1

mont Carmel : massif montagneux de 552 m de haut, qui domine la ville moderne de Haïfa. Il a été un lieu de culte de toutes les religions qui se sont succédé dans le pays, et en particulier le culte du Baal. Carmel était aussi le nom d’une divinité de l’orage et de la pluie, comme Baal. – l’Ashéra 15.13+.

2. Elie s'en alla pour paraître devant Achab. La famine pressait Samarie.

Notes : 1 Rois 18:2

Samarie 16.24n.

Notes : 1 Rois 18:2

Samarie 16.24n.

Notes : 1 Rois 18:2

des messagers : sous-entendu dans le texte. – les prophètes : cf. v. 19.

Notes : 1 Rois 18:2

Cf. 2Co 6.15. – sauterez-vous d’un pied sur l’autre : traduction incertaine ; on a aussi compris à pieds joints ; sur des bâtons. Le verbe sauter traduit le verbe hébreu pasah, qui a donné Pésah, la Pâque ; cf. Ex 12.11n. L’expression traduite par sauter d’un pied sur l’autre se réfère sans doute aux danses sacrées du culte du Baal (voir v. 26). Elle a souvent été interprétée, dans la bouche d’Elie, comme une allusion ironique à l’hésitation d’Israël entre Dieu et le Baal, mais rien n’indique avec certitude qu’elle avait à l’origine ce sens en hébreu. – Si c’est le SEIGNEUR (YHWH)… : il s’agit surtout de savoir de quel dieu (ou Dieu) Israël est le peuple.

Notes : 1 Rois 18:2

Je suis resté moi seul : de même 19.10,14.

Notes : 1 Rois 18:2

qu’ils le découpent : cf. Ex 29.17 ; Lv 1.6,12 ; 8.20. – je le placerai sur le bois : absent de LXX.

Notes : 1 Rois 18:2

par le feu : il faut sans doute comprendre par la foudre (l’un des attributs de Baal) ; cf. 1Ch 21.26. Il s’agit ici d’une sorte d’ordalie (Nb 5.11n), où on en appelle aux dieux eux-mêmes pour trancher un litige religieux ; YHWH combat ici, en quelque sorte, sur le terrain de Baal, mais il s’en distinguera en 1R 19.11s. – D’accord : litt. c’est une bonne chose ! ou c’est bien ! comme en 2.38,42 ; même expression hébraïque en Dt 1.14.

Notes : 1 Rois 18:2

qu’on leur donna : absent de LXX. – ils sautaient devant (litt. sur) l’autel : la danse sacrée fait partie des rites de certaines religions ; cf. v. 21n. – qu’on avait fait : litt. qu’il avait fait ; certains mss hébreux et des versions anciennes ont lu le pluriel qu’ils avaient fait.

Notes : 1 Rois 18:2

peut-être qu’il dort et qu’il va se réveiller : Baal, contrairement à YHWH, vivant et toujours présent et agissant, était conçu comme un dieu périodiquement absent, ou endormi, ou même momentanément mort comme dans les textes mythologiques d’Ougarit.

Notes : 1 Rois 18:2

ils se firent… des incisions : cette pratique, qui est une cérémonie funèbre en l’honneur du Baal, est attestée dans les textes d’Ougarit : à l’occasion de la mort du Baal, le dieu El « fait résonner la forêt de ses clameurs, il se déchire les joues et le menton, il laboure l’articulation de son bras (l’épaule), sa poitrine comme un jardin. Il déchire son dos (y formant) comme une vallée, il élève la voix et crie… » Cf. Lv 19.28 ; Dt 14.1 ; voir aussi Jr 16.6 ; 41.5 ; 47.5 ; Os 7.14n ; Mi 4.14n. – selon leur règle : le terme est traduit ailleurs par droit ; il peut aussi avoir le sens de coutume ; cf. Jg 13.12n.

Notes : 1 Rois 18:2

ils se mirent à faire les prophètes : cf. 1S 10.5n. – à l’heure de la présentation de l’offrande : litt. au (moment de) faire monter l’offrande (ou l’offrande végétale, cf. Lv 1.2n) ; cf. Ex 29.38-41 ; il s’agit ici de l’offrande du soir. Cf. v. 36. – ni voix : cf. 2R 4.31.
Jacques 5.17-17 - NBS

17. Elie était un être humain, de la même nature que nous : il pria avec instance pour qu'il ne pleuve pas, et il ne tomba pas de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois.

Notes : Jacques 5:17

Cf. 1R 17.1 ; Ml 3.23 ; Lc 4.25 ; Ap 11.6 ; Siracide 48.1ss : « Le prophète Elie se leva comme un feu et sa parole brûlait comme une torche. Il fit venir sur eux la famine et par son zèle les réduisit à un petit nombre. Par la parole du Seigneur il ferma le ciel. » – de la même nature que nous Ac 14.15n.

Les prières les plus suivies de notre communauté 2ou3.com

Découvrez les 5 traductions de la Bible réalisées par l'Alliance biblique française sur Editionsbiblio.fr

La Nouvelle Bible Segond - Edition d
Edition d’étude La Nouvelle Bible Segond - Edition d'étude Auteur : Collectif
Prix : 46.50 EUR
La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
Colombe - Nouvelle Segond révisée (1978) La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 30.95 EUR
La Bible Parole de Vie - Standard
Avec les deutérocanoniques La Bible Parole de Vie - Standard Auteur : Collectif
Prix : 11.50 EUR
La Bible TOB - Notes intégrales
Notes intégrales La Bible TOB - Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 140.00 EUR
La Bible Nouvelle Français courant reliure rigide
Avec les deutérocanoniques La Bible Nouvelle Français courant reliure rigide Auteur : Collectif
Prix : 21.50 EUR

Programmes de lecture les plus lus