s.

serviteur

Gn 18.3n ;

Gn 18.3 - NBS

3. et dit : Seigneur, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe pas, je te prie, sans t'arrêter chez moi, ton serviteur !

Notes : Genèse 18:3

Seigneur : certains modifient légèrement le texte hébreu traditionnel pour lire mon seigneur ; d’autres comprennent mes seigneurs, mais la suite est au singulier dans le texte. – si j’ai trouvé grâce… : cf. 6.8+ ; la formule correspondante est à peu près l’équivalent de notre s’il te plaît, avec une connotation de profonde déférence. – moi, ton serviteur : litt. ton serviteur. La politesse hébraïque veut, surtout lorsqu’on s’adresse à un supérieur, qu’on se désigne soi-même comme serviteur ou servante (ou esclave) de celui à qui l’on parle, et qu’on appelle son interlocuteur mon seigneur (ou mon maître) ; il s’ensuit de nombreux dialogues à la troisième personne, que la traduction s’efforce de clarifier en utilisant la première et la deuxième personne, tout en rappelant ici et là le rapport hiérarchique conventionnel par l’usage des mots ton serviteur, ta servante ou mon seigneur.

Découvrez les 5 traductions de la Bible réalisées par l'Alliance biblique française sur Editionsbiblio.fr

La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
Colombe - Nouvelle Segond révisée (1978) La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
30.95
Produit épuisé
La Bible Parole de Vie - Standard
Avec les deutérocanoniques La Bible Parole de Vie - Standard
11.50
La Bible TOB - Notes intégrales
Notes intégrales La Bible TOB - Notes intégrales
140.00
Produit épuisé

Programmes de lecture les plus lus