M.

Marie

Autres formes dérivées

Myriam, Marielle, Marion, Marlène, Maryse, Maryline, Marylise ou Marjolaine

Etymologie

Du latin Maria, issu du grec ancien Μαρία (María), Μαριάμ (Mariám), et plus avant, de l'araméen מַרְיָם‎ (maryām) ou de l'hébreu מִרְיָם‎ (miryām) de signification incertaine. Ces racines pourraient signifier « amertume » ou « insubordination ».

Résumé historique du personnage

Six femmes portent le nom de Marie dans la Bible. Mais la plus populaire est Marie mère de Jésus. Elle a reçu le visite de l’ange Gabriel qui vint lui annoncer la naissance de Jésus.

Références bibliques

- Matt 1.16
- Luc 1.26-27
- Jean 2.1-11 Jean 19.25 
- Act 1.14

Le prénom donné en France (INSEE)

Matthieu 1.16-16 - NBS

16. Jacob engendra Joseph, l'époux de Marie, de laquelle est né Jésus, celui qu'on appelle le Christ.

Notes : Matthieu 1:16

Christ (d’après le grec), comme Messie (d’après l’équivalent hébreu), signifie oint ; dans l’A.T., ce terme s’applique fréquemment aux rois ou aux prêtres d’Israël, consacrés par une onction d’huile sainte ; au temps de Mt, ce nom désignait en particulier le grand libérateur attendu par les Juifs (Es 61.1 ; Dn 9.25ss ; Ps 2.2-6) ; voir aussi Phm 11n.
Luc 1.26-27 - NBS

26. Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth,

Notes : Luc 1:26

sixième mois v. 24. – l’ange Gabriel v. 11,19. – par Dieu ou de devant Dieu. – Galilée / Nazareth (cf. 4.16n) Mt 2.22n-23n ; la ville est en fait une petite bourgade (cf. 2.4,39 ; 4.31 ; 7.11 ; voir aussi Jn 1.46).

27. chez une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David ; le nom de la vierge était Marie.

Notes : Luc 1:27

vierge v. 34 ; voir aussi Mt 25.1ss ; Ac 21.9 ; 1Co 7.25 ; 2Co 11.2 ; Ap 14.4. – fiancée 2.5 ; Mt 1.18n ; cf. Dt 22.23. – Joseph : sur ce nom, cf. Gn 30.24n ; Esd 10.42 ; Né 12.14 ; 1Ch 25.2,9. – de la maison ou de la famille de David : cf. v. 32s ; 2.4 ; 3.23ss ; cf. 1R 12.19 ; 2Ch 23.3 ; voir aussi Mt 1.1,20 ; Rm 1.3 ; 2Tm 2.8. – Marie, en grec Mariam, de l’hébreu Miryam (Ex 15.20) ; Lc emploie également la forme Maria, v. 41 etc., comme Mc (6.3 etc.) et Mt (1.16ss etc. ; cf. 13.55n).
Jean 2.1-11 - NBS

1. Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là.

Notes : Jean 2:1

Le troisième jour : cf. 1.29+ ; voir aussi Mt 16.21+. – Cana, village de Galilée, à quelques kilomètres au nord de Nazareth ; 4.46 ; 21.2. – Galilée 1.43+.

2. Jésus aussi fut invité aux noces, ainsi que ses disciples.

3. Comme le vin venait à manquer, la mère de Jésus lui dit : Ils n'ont pas de vin.

4. Jésus lui répond : Femme, qu'avons-nous de commun en cette affaire ? Mon heure n'est pas encore venue.

Notes : Jean 2:4

Femme : cette façon de parler, sans être impolie, suggère une certaine distance (on peut voir un équivalent approximatif dans l’emploi du mot Madame, dans la langue classique, pour s’adresser à sa mère) 19.26n ; cf. 4.21 ; 8.10 ; 19.26 ; 20.13,15. – qu’avons-nous de commun en cette affaire ? litt. quoi à moi et à toi ? Il s’agit d’un sémitisme dont le sens courant peut être à peu près de quoi te mêles-tu ? (sans être forcément aussi rude que cette expression française) ; certains comprennent ici en quoi cela nous regarde-t-il ? Cf. Mc 1.24n ; pour les différentes nuances de la formule hébraïque correspondante, voir Jg 11.12 ; 2S 16.10n ; 19.23 ; 1R 17.18 ; 2R 3.13 ; Os 14.9 ; 2Ch 35.21. – Mon heure : l’expression renvoie habituellement, dans Jean, au moment de la mort par laquelle le Christ sera « élevé » 7.30 ; 8.20 ; 12.23,27 ; 13.1 ; 17.1 ; voir aussi 4.23 ; 5.25,28 ; Mt 24.36,44,50// ; Mc 14.35-41.

5. Sa mère dit aux serviteurs : Faites tout ce qu'il vous dira.

Notes : Jean 2:5

Cf. Gn 41.55.

6. Il y avait là six jarres de pierre, destinées aux purifications des Juifs et contenant chacune deux ou trois mesures.

Notes : Jean 2:6

jarres : même terme en 4.28. — destinées… : litt. qui étaient là pour… ; le même verbe est traduit par il y avait là en 19.29 ; gisent, gisait en 20.5ss,12 ; en 21.9 ; cf. Lc 2.12n. – purifications des Juifs : cf. 3.25 ; 11.55 ; 13.10s ; 15.2s ; Mc 7.3s. – mesures : le terme grec correspondant désigne habituellement une mesure grecque de capacité pour les liquides équivalant à près de quarante litres.

7. Jésus leur dit : Remplissez d'eau ces jarres. Ils les remplirent à ras bord.

Notes : Jean 2:7

à ras bord : litt. jusqu’en haut.

8. — Puisez maintenant, leur dit-il, et portez-en à l'organisateur du repas. Ils lui en portèrent.

9. Quand l'organisateur du repas eut goûté l'eau changée en vin — il ne savait pas d'où venait ce vin, tandis que les serviteurs qui avaient puisé l'eau le savaient — il appelle le marié

Notes : Jean 2:9

changée en vin : litt. devenue (cf. 1.3n) vin.

10. et lui dit : Tout homme sert d'abord le bon vin, puis, quand les gens sont ivres, le moins bon ; toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à présent.

Notes : Jean 2:10

Cf. Lc 5.39. – le bon vin ou le meilleur vin.

11. Tel fut le commencement des signes de Jésus, ce qu'il fit à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples mirent leur foi en lui.

Notes : Jean 2:11

le commencement (1.1+) ou le premier. – signes : c’est par le mot grec correspondant, séméion, qui a donné notre mot sémantique, que Jn désigne de préférence les miracles qui révèlent la gloire du Christ v. 18,23n ; 3.2 ; 4.48,54 ; 6.2,14,26 ; 7.31 ; 9.16 ; 10.41 ; 11.47 ; 12.18,37 ; 20.30s ; voir aussi 12.33n ; cf. Ex 4.9,17,28,30 ; Nb 14.11,22 ; Dt 6.8 ; Jos 24.17 ; Es 66.19 ; Mt 12.38n ; 1Co 1.22+ et l’introduction à l’Evangile selon Jean. – il manifesta 17.6 ; 1Tm 3.16+ ; 1Jn 1.2+. – gloire 1.14+ ; cf. Es 8.23–9.1 ; Lc 9.32. – mirent leur foi en lui : cf. 1.7n,12n.
Jean 19.25-25 - NBS

25. Auprès de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie-Madeleine.

Notes : Jean 19:25

Auprès (1.39n) de la croix : cf. Mt 27.55s//. – sa mère 2.1-4. – Clopas : cf. Lc 24.18 ( ?). – Madeleine, c.-à-d. de Magdala, cf. Mt 27.56n.
Actes 1.14-14 - NBS

14. Tous, d'un commun accord, étaient assidus à la prière, avec des femmes, Marie, mère de Jésus, et les frères de celui-ci.

Notes : Actes 1:14

d’un commun accord 2.1n,46 ; 4.24 ; 5.12 ; cf. 15.25. – assidus v. 42,46 ; 6.4 ; 8.13. – la prière : certains mss ajoutent et la supplication ; cf. 2.42 ; 6.4 ; Rm 12.12+ ; Col 4.2. – avec des femmes : on pourrait aussi comprendre avec leurs femmes ; avec les femmes (Lc 8.2s ; 23.49) ; texte occidental avec femmes et enfants (cf. 17.5). – les frères de celui-ci Mt 12.46 ; 13.55+ ; cf. Lc 8.19 ; Jn 7.3-5 ; 1Co 9.5.

Découvrez les 5 traductions de la Bible réalisées par l'Alliance biblique française sur Editionsbiblio.fr

La Nouvelle Bible Segond - Edition d
Edition d’étude La Nouvelle Bible Segond - Edition d'étude Auteur : Collectif
Prix : 46.50 EUR
La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
Colombe - Nouvelle Segond révisée (1978) La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 30.95 EUR
La Bible Parole de Vie - Standard
Avec les deutérocanoniques La Bible Parole de Vie - Standard Auteur : Collectif
Prix : 11.50 EUR
La Bible TOB - Notes intégrales
Notes intégrales La Bible TOB - Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 140.00 EUR
La Bible Nouvelle Français courant reliure rigide
Avec les deutérocanoniques La Bible Nouvelle Français courant reliure rigide Auteur : Collectif
Prix : 21.50 EUR

Programmes de lecture les plus lus