c.

culte

La notion de culte est véhiculée dans l’Ancien Testamentpar plusieurs termes hébreux dont aucun n’est vraiment spécialisé: on sertson dieu, on le suit(litt. on « marche derrière lui »; Dt 13.5; 1R 14.8; Jr 2.2; Os 11.10 etc.), mais aussi on le craint*. Le Nouveau Testamentexprime l’idée de « service de Dieu » par divers termes grecs: certains étaient devenus spécifiquement religieux(p. ex. latreuo, « servir », « adorer », « rendre un culte à », ou leitourgeopour un « service » tenu en public), d’autres avaient toujours un sens plus général (p. ex. douleuoqui désigne avant tout le rapport de l’esclaveà son maître, et souligne la dépendancedes chrétiens et de leurs apôtres à l’égard de Dieu et du Christ qui les ont rachetés; ou diakonéo,dont le sens premier est « servir à table » [Lc 17.8; 22.26ss; Ac 6.2] et qui désigne le ministèrechrétien comme un service— matériel ou spirituel — accompli pour le bien des hommes). Le verbe sébo peut signifier « adorer, rendre un culte » (Mc 7.7// ; Ac 18.13 ; 19.27). Le livre des Actes l’emploie souvent dans un sens quasi-technique : les adorateurs de Dieu (cf. Ac 13.43n ; 16.14 ; 18.7 ; ou adorateurs tout court, 13.50 ; 17.4,17) sont des non-Juifs* sympathisants du judaïsme, qui adhèrent à la foi juive, assistent aux réunions de la synagogue et respectent les préceptes moraux de la loi*, sans pour autant devenir des prosélytes à part entière (notamment, pour les hommes, en se faisant circoncire*).

 

Ce sont souvent des dérivés de ce verbe séboqui sont traduits par piété, impiété, pieux ou impie (Ac 3.12+ ; 10.2+ ; 1Tm 2.2+). Ils évoquent moins la participation à un rituel particulier qu’une attitude générale de révérence envers la divinité et les conséquences éthiques d’une telle attitude. Le verbe proskuneo, traditionnellement rendu par « adorer », a été plus exactement traduit dans la présente version par se prosterner. De fait, il peut décrire un acte d’adoration accompli devant Dieu, mais aussi un hommage rendu à des hommes représentant le sacré de manière plus ou moins immédiate (Mt 2.2,8,11; cf. 18.26; Ac 10.25). En tout état de cause, il faut surtout noter que le Nouveau Testament ne met pas en place un système cultuel comparable à celui de l’Ancien Testament (temple, cérémonie, rituel), mais invite à un engagement qui embrasse toute l’existence humaine, sans séparation entre zones « sacrée » et « profane » (cf. Jn 4.22ss; Rm 12.1n).

Découvrez les 5 traductions de la Bible réalisées par l'Alliance biblique française sur Editionsbiblio.fr

La Bible en français courant - Gros caractères
Avec les deutérocanoniques La Bible en français courant - Gros caractères Auteur : Collectif
Prix : 41.00 EUR
La Nouvelle Bible Segond - Edition d
Edition d’étude La Nouvelle Bible Segond - Edition d'étude Auteur : Collectif
Prix : 46.50 EUR
La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
Segond révisée 1978 (Colombe) La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 30.95 EUR
La Bible Parole de Vie - Standard
Avec les deutérocanoniques La Bible Parole de Vie - Standard Auteur : Collectif
Prix : 13.95 EUR
La Bible TOB - Notes intégrales
Notes intégrales La Bible TOB - Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 140.00 EUR

Programmes de lecture les plus lus